Alors elle repart en voyage, mais cette fois, c'est à Corfou, en Grèce. Elle se rend là-bas en yacht (celui de la reine Victoria), et, à l'arrivée, le gouverneur Henry Knight Storks l'attend.

Image Detail

Sissi portant une écharpe bleue, tableau de Franz Schrotzberg, 1862

 

Sissi tombe tout de suite sous le charme de cette île grecque. Elle est enfin libre, loin de Vienne. C'est à ce moment de sa vie que Sissi se rend compte qu'elle est belle. Elle passe alors beaucoup de temps à travailler cette beauté, et cela tourne à l'obsession.

Gravure du couple impérial et de leurs enfants; vers 1862

 

L'empereur voudrait de se réconcilier avec sa femme, c'est pourquoi il envoit des lettres à Sissi, puis il demande à Hélène de rejoindre sa soeur à Corfou. Mais Sissi ne répond pas à François-Joseph. Il finit par la rejoindre sur son île.

 

 

Sissi, en robe de jour, avec son chien; 1862

photographie de Ludwig Angerer

 

Le couple décide de faire un marché: Sissi doit accompagner Franz à Venise, et, en échange, il renvoie la comtesse Esterhazy et fait venir Gisèle et Rodolphe.

 

L'impératrice en 1862; photographie de Ludwig Angerer

 

Sources:-Les sites Internet:http://talkland.icebb.ru/viewtopic.php?id=1068&p=2

                                        http://druine.free.fr/corfou/achihisto.htm

                                        http://sissi.forumpro.fr/t1412p10-thorn-elisabeth-imperatrice-d-autriche-reine-de-hongrie

                                        http://c-est-quoi-lallemand.kazeo.com/histoire-des-pays-germanophones/sissi

             -Les livres: "Sissi, l'Impératrice Anarchiste", de Catherine Clément, Découvertes Gallimard

                              "Sisi, Mythe et Réalité", de Katrin Unterreiner, éditions Verlag Christian Brandstätter